05 65 67 59 00

Crédit : changer de banque deviendra plus simple

Malgré une très légère hausse des taux d’intérêts des crédits immobiliers depuis janvier 2017, il est encore très intéressant de procéder à un rachat de crédit en ce moment. Si vous avez souscrit à un emprunt bancaire avant la grande baisse des taux de l’an passé, profitez-en pour revoir les conditions initiales de votre emprunt bancaire, avec votre propre banque ou avec des établissements concurrents. Et ce n’est pas la seule victoire des consommateurs en matière de banque ces derniers temps. 

Depuis février 2017, une mesure de la loi Macron impose à une banque de gérer gratuitement toutes les formalités d’un nouveau client souhaitant quitter son ancien établissement, et dans un temps limité. Mais les crédits immobiliers ne sont pas concernés: la plupart des contrats obligent aujourd’hui les emprunteurs à avoir un compte ouvert dans la même banque qui a accordé le prêt, et à y domicilier les revenus. 

Selon Le Monde, le gouvernement travaille sur un projet d’ordonnance prévue par la loi Sapin 2. Ce projet prévoirait donc des avancées très intéressantes pour le consommateur : « il impose à la banque d’accorder à son client un avantage individualisé substantiel, si elle souhaite lui appliquer une clause de domiciliation » explique le site internet du journal, l’avantage pouvant par exemple se traduire en une proposition très intéressante de taux d’emprunt, ou la suppression des frais de dossier. Et si cette contrainte de domiciliation est inscrite dans le contrat, elle serait limitée dans le temps, contrairement à ce qui peut être appliqué aujourd’hui. 

Si l’ordonnance est adoptée et déposée au Parlement dans les temps, son application commencera dès cet automne.

 

 

 

Source : http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/04/05/credit-immobilier-la-mobilite-bancaire-sur-le-point-d-etre-elargie-aux-emprunteurs_5106162_3234.html 

Dernière mise à jour le 21/08/2017